Si votre seul ambition en tant que Manager est de devenir Chef à Plumes…

Posted: 7 avril 2018 by Ennelle

Spread the love

 

Nos entreprises meurent et se détournent de leur objectif premier car les hommes qui la composent ont leurs propres objectifs.

De mon point de vue cet objectif est celui de créer de la valeur en s’appuyant sur ces talents et en étant un lieu de vie épanouissant ! Oui, oui, je suis bien naïve.

La transformation numérique est devenue réalité dans nombre d’entreprises. Plus que des mots, c’est l’avenir de la société qui se joue, entre technologie de pointe et intelligence artificielle. Dans d’autres, il y a une stratégie permanente de l’écarter du chemin. Les managers intermédiaires créent une zone de brouillard qui empêchent la remontée des informations clés. Les top managers s’embrouillent devant des reporting, des informations anxiogènes et diffuses qui ne montrent la nature réelle des problématiques existantes.

Il y a des alertes à tous les coins de couloirs de l’entreprise ! C’est comme un jeu de cartes inversés : il y a plus de jokers que de réelles cartes à jouer.

Toutes les excuses sont bonnes pour se réfugier ou se planquer sous un amoncellement d’urgences (excuses), et ne surtout pas faire un pas vers l’avenir, la transformation.

Ce qui laisse le champ libre au copinage managérial.

On se serre les coudes entre collaborateurs moyens. Les vrais leaders n’ont pas peur de côtoyer des talents. Mon ancien Directeur Général me disait toujours que je devais être en capacité de recruter quelqu’un d’aussi brillant ou de plus brillant que moi. Cette maxime s’applique dans les entreprises où les hommes n’ont pas peur de l’avenir. Les hommes et les femmes craintif(ve)s crient plus fort que la moyenne, parlent continuellement de réalisations hyper moyennes qu’ils transforment en exploits. Ils n’ont qu’un seul objectif : conquérir la coiffe à plumes ! Alors, ils vous feront croire qu’ils promeuvent les jeunes. Excuse parfaite pour s’entourer de jeunes brillants mais qui n’ont pas assez de coffre (selon eux) pour manager. Ils trouveront des excuses pour expliquer aux collaborateurs compétents et expérimentés pourquoi ils peuvent se contenter de ce qu’ils ont déjà,

Ne trouvons pas trop vite d’excuses aux top managers, ils sont complices. C’est tellement facile et reposant de ne pas avoir du bruit d’en bas.

Alors si vous tombez dans une entreprise comme celle que je viens de décrire, un conseil, essayez de changer les choses. Si vous n’y arrivez pas, FUYEZ !

Mais si vous rentrez dans le moule et que votre seul objectif à votre tour est de devenir chef à plumes quoiqu’il vous en coûte et quoiqu’il en coûte à l’entreprise, alors… sans commentaires…

enfin si  vous êtes en train de contribuer progressivement à la mort de votre entreprise.

No Comments

Leave a Reply